Le projet

  • Accueil
  • >
  • Project
  • >
  • EXTENSION DU GYMNASE PAR UN DOJO – AMÉNAGEMENT DES ESPACES INTÉRIEURS ET EXTERIEURS

Christian ZOMÉNO

23, Boulevard de l’Europe
54500 VANDOEUVRE-LÈS-NANCY

EXTENSION DU GYMNASE PAR UN DOJO – AMÉNAGEMENT DES ESPACES INTÉRIEURS ET EXTERIEURS

Le projet avait pour but principal l’extension du Gymnase par un dojo supplémentaire ainsi que l’aménagement des espaces intérieurs et extérieurs pour leur mise en conformité avec les contraintes d’accès aux personnes à mobilité réduite.

Le nouveau DOJO est disposé en contiguïté du Dojo existant en empruntant une surface  de 150m² au jardin arrière dont la pente est modelée afin d’absorber l’installation de ce nouveau volume. Le site se situe le long de la Rue Fitzgerald Kennedy à Villers-lès-Nancy sur la parcelle cadastrale AD 343 d’une surface de 2 900m² largement végétalisée. Le site actuel accueille un gymnase dont le volume principal se développe sur deux niveaux avec une façade principale orientée Nord-Ouest alignée et en retrait de la rue laissant place à une bande de stationnement arboré. Au Nord-Est se développe une cour d’accès bitumée accessible depuis la cour par une rampe d’accès carrossable (pompiers). Cette cour à demi niveau du RdC dispose de gradins adossés au pignon du bâtiment flanqué d’un balcon et de quelques marches d’escalier menant à une rampe d’accès au premier étage qui court le long de la façade Sud-Est (accès PMR actuel au premier étage). 

A l’arrière du corps principal se cache un espace engazonné planté d’arbres fruitiers décoratifs qui mène en pente douce à un petit volume qui abrite un dojo largement vitré sur le jardin orienté Nord Est. Ce petit volume bâti à toiture mono-pente se cale entre la limite parcellaire avec ses hauts murs et grillages végétalisés et la longue façade Sud-Est du gymnase. C’est cette zone qui sera principalement affectée à la nouvelle extension. Le cheminement en enrobé qui traverse le jardin en diagonale permet actuellement aux personnes à mobilité réduite de rejoindre l’étage une fois passées aux vestiaires. Ce cheminement extérieur PMR sera supprimé au profit d’un ascenseur intérieur.

L’aménagement du terrain

Le projet a pour but principal l’extension du gymnase par un dojo supplémentaire ainsi que l’aménagement des espaces intérieurs et extérieurs pour leur mise en conformité avec les contraintes d’accès aux personnes à mobilité réduite. Le nouveau dojo est disposé en contiguïté du dojo existant empruntant une surface d’approximativement 150m² au jardin arrière dont la pente sera remodelée afin d’absorber l’installation de ce nouveau volume. Une avancée de toiture du dojo existant (casquette métallique d’approximativement 1m de profondeur) 

est déposée. Un mur extérieur le long du mitoyen Sud-Est est évacué car non suffisamment fondé pour reprendre les efforts de charge de la nouvelle construction suivant normes de calcul actuelles et rapport de sol. La rampe existante est supprimée et remplacée par une rampe d’évacuation incendie qui longe les mitoyens. Cette rampe sera réalisée en béton balayé tout comme la terrasse en pied de la nouvelle façade Nord-Est. L’accompagnement visuel de cette transformation se matérialise par l’habillage polycarbonate orange vertical de la rampe qui prolonge celui du volume créé effaçant ainsi la teinte rose saumon passée de l’enduit de façade existante. La façade largement vitrée du dojo existant étant supprimée, le projet prévoit un long lanterneau débordant en toiture permettant de redonner en second jour, même partiellement, la lumière naturelle perdue par l’adjonction du nouveau volume. Les couvertures du dojo et de son lanterneau seront végétalisées. La rampe d’accès PMR est conservée pour laisser un accès de maintenance aux locaux techniques de la salle en R+1 (sous-station, rangement des équipements sportifs et conservation sortie de secours).

L’implantation, l’organisation, la composition et le volume des constructions nouvelles

Le nouveau dojo, plus petit que celui existant, est implanté, au plus juste et au plus près des volumes bâtis existants afin de limiter les linéaires de façades déperditives et d’optimiser le fonctionnement du site en bénéficiant des accès et réseaux techniques en place. Le volume du dojo est strictement contraint aux éléments en place. Sa 

toiture courante végétalisée suit l’arase haute du garde-corps de la rampe PMR extérieure le long de la façade Sud-Est du Gymnase. Elle ne dépasse donc pas du profil vu déjà existant depuis les parcelles voisines. Le lanterneau de toiture est quant à lui la seule manifestation exhibée du projet dont le but est de prodiguer un complément de lumière naturelle au dojo créé ainsi qu’au dojo existant. Cette excroissance limitée en volume émergera des arases hautes des murs mitoyens, ce qui représentera une surface maximale de 15m² visible en limite de propriété. Cette excroissance prodiguera un ombrage limité sur la parcelle AD 117 voisine le soir au soleil couchant majoritairement en toiture d’une annexe de jardin en cours de construction le long du mur mitoyen, quasiment au droit de l’implantation du futur lanterneau. L’actuel préau sous rampe existante sera utilisé comme espace d’entrée et rangement intérieurs du dojo (hauteur sous plafond limitée sous poutre…). Une partie du vide structurel sous gymnase et rampe est transformé en bureau et vestiaires. La grande façade vitrée Nord-Est du dojo actuel est conservée et réhabilitée en cloison séparative intérieure entre les deux dojos. 

 Les matériaux et les couleurs des constructions :

Fondations par micropieux béton, Construction lourde voiles et dalles béton banché armé, Toiture sur charpente métallique, Isolation thermique par l’intérieur, Vêture en polycarbonate alvéolaire multi-parois plan de teinte orange, Encadrement de fenêtres aluminium, Châssis aluminium teinte naturelle, Vitrage clair à couche de contrôle solaire, Stores intérieurs, Toiture végétalisée (végétalisation extensive) en bacs pré-végétalisés, La rampe PMR extérieure est étanchée en surface afin de supprimer les infiltrations aux locaux aménagés en partie inférieure. 

Le traitement des espaces libres, notamment les plantations à conserver ou à créer : 

Les espaces extérieurs sont engazonnés ou aménagés en terrasse et cheminement béton. Leur pente, compris rampe, a été remodelée plus en pente conséquemment à l’emprise de la nouvelle construction et terrasse avant. Les autres espaces verts extérieurs sont conservés en l’état sans modification ni complément d’aménagement.

2018 – 2019

Professionnels ayant participé à ce projet :

Maison et Architecture accompagne les architectes et leurs partenaires artisans, en leur offrant un espace de communication.

Get Started

About

Downloads

© All rights reserved

Un site développé par LEF26